Demande de candidature pour la formation : Foire aux questions

  • Ce input n'est pas visible sur la vue.

Mentions légales RGPD : Le responsable et les conseillers en formation de votre agence traitent les données recueillies pour pouvoir vous renseigner sur nos formations et prestations. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à notre notice complète accessible sur notre site internet.

Demande de candidature pour le centre: Foire aux questions

  • Ce input n'est pas visible sur la vue.

Mentions légales RGPD : Le responsable et les conseillers en formation de votre agence traitent les données recueillies pour pouvoir vous renseigner sur nos formations et prestations. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à notre notice complète accessible sur notre site internet.

Recevez la documentation de la formation Foire aux questions

Mentions légales RGPD : Le responsable et les conseillers en formation de votre agence traitent les données recueillies pour pouvoir vous renseigner sur nos formations et prestations. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à notre notice complète accessible sur notre site internet.

Affiner ma recherche

Éligibilité CPF

Affiner ma recherche

Accès handicapé

Organisme

Foire aux questions

Quelle formation pour devenir valet ou femme de chambre ?

Quel est son rôle ?

Le valet/femme de chambre est un expert des prestations effectuées dans un établissement hôtelier. Sa mission principale est d’assurer toutes les prestations hôtelières notamment l’accueil, le repas des clients, les collations, la lingerie et l’entretien des locaux de l’hôtel.

Il doit par exemple assurer le service des petits déjeuners des clients, entretenir les chambres, les locaux communs et parfois les équipements en cuisine.

Lorsqu’il a sous sa direction une équipe de valets/femmes de chambre, il doit être en mesure d’assurer l’approvisionnement de l’hôtel en produits et matériels dont il a besoin pour assurer son service. Il doit contrôler et suivre la qualité des prestations ( propreté des locaux, le service en salle et chambre, etc…).

 

Où travaille t-il ?

L’agent hôtelier peut évoluer au sein des différents établissements hôteliers, dans les maisons de retraite et même chez des particuliers en tant que maître/maîtresse de maison, homme/femme de chambre ou employé(e) d’étage.

Selon l’endroit où il évolue, il peut être amené à travailler aux côtés de coéquipiers, seul ou à la tête d’une équipe, selon l’expérience professionnelle qu’il dispose.

 

Quel est son salaire ?

Le salaire mensuel brut d’un valet/femme de chambre en début de carrière est en moyenne de 1640 euros et autour de 2030 euros en fin de carrière.

 

Quelle formation pour devenir valet/femme de chambre ?

Pour embrasser la carrière de valet/femme de chambre, vous pouvez effectuer :

 

Où se former pour devenir valet/femme de chambre avec le Groupe AFEC-Point F ?

Le Groupe AFEC-Point F dispense des formations de valet/femme de chambre à Cergy, Montreuil, Blois et à La Rochelle.

Pour plus d’informations sur le contenu et les modalités, consultez notre formation d’Agent d’Hôtellerie.

Quelle formation pour devenir auxilliaire ou assistante de vie ?

Quel est son rôle ?

L’auxiliaire ou assistant(e) de vie apporte une aide indispensable pour les personnes âgées et handicapées au quotidien. Il leur permet de continuer à vivre à leur domicile en prenant en charge plusieurs aspects de leur vie :

  • tâches ménagères
  • repas
  • aides administratives.

Cette aide précieuse pour les personnes dépendantes peut impliquer d’autres charges : selon le niveau de dépendance de la personne, l’auxiliaire de vie peut-être amené à l’assister dans certains de ses déplacements, ou l’aider à s’habiller.

Dans sa tâche, l’assistante de vie est directement en contact avec la personne au quotidien et est par conséquent la personne la plus à même de cerner les problèmes et difficultés qu’elle rencontre chaque jour.

Il a donc une mission préventive auprès du patient, et peut ainsi déployer l’aide la mieux adaptée à chaque cas.

L’assitant(e) de vie agit comme un support pratique et logistique pour ces personnes dépendantes, mais une grande partie de son travail consiste à fournir un soutien psychologique :

  • les accompagner dans leurs sorties
  • converser et échanger
  • les distraire, les rassurer et parfois même les aider à soigner leur apparence

L’objectif est de permettre aux personnes âgées et handicapées, autant que possible, d’avoir une vie sociale et relationnelle épanouie.

Où travaille-t-il ?

L’auxiliaire ou assitant(e) de vie peut être employé par un établissement public ou une association,travailler en structure ou officier directement au domicile des patients.

Le travail au domicile implique une certaine itinérance, avec des horaires souvent irréguliers et segmentés, puisqu’il faut parfois être présent pour le lever et le coucher des patients.

Les auxiliaires ou assistant(e)s de vie sont amenés à travailler le week-end ainsi qu’ à aider plusieurs personnes dans la même journée, ainsi les déplacements sont très fréquents dans la profession.

Quel est son salaire ?

La rémunération d’un auxiliaire de vie dépend de son expérience et de son employeur. Son salaire oscille entre le SMIC et 1900€ par mois.

Quelle formation pour devenir auxiliaire de vie ?

Les diplômes d’Etat d’auxiliaire et de vie sociale (DEAVS) forment la base de la formation d’un(e) auxiliaire de vie.

Ces formations, généralement en alternance, durent entre 9 et 36 mois, et sont dispensées par les établissements publics et privés agréés.

Des mentions complémentaires (MC) telles que la MC aide à domicile peuvent venir compléter cette formation.

Le Groupe AfecPoint F propose les formations adaptées suivantes :

Où se former au métier d’auxiliaire de vie avec le Groupe Afec-Point F ?

Le Groupe Afec-Point F dispense cette formation dans ses centre d’ Amiens, Arcachon, Bayonne, Bordeaux, Cergy, Champigny, Orléans, Blois, Poissy, Angoulême, Marseille, Lille, Reims et à La Rochelle pour plus d’informations sur son contenu et ses modalités, consultez notre formation

  • Certification professionnelle Assistant(e) de Vie Dépendance (spécifique au travail au domicile)
  • TP Assistant de Vie aux Familles

Quelle formation pour devenir employé(e) de commerce ?

Quel est son rôle ?

L’employé de commerce, aussi appelé employé de libre-service, est le premier intermédiaire entre la clientèle et l’équipe du magasin, c’est le garant de la bonne tenue des rayons.

Sa mission première et d’effectuer la mise en rayon des produits, leur étiquetage et balisage, en fonction des consignes du chef de rayon. Selon l’ampleur de l’établissement dans lequel il officie, il peut également être amené à encaisser les produits des clients.

Selon le marché de son magasin, il peut être en charge de conseiller la clientèle, afin d’identifier leurs besoins et de le guider au mieux dans leur acte d’achat.

En sa qualité d’employé commercial, il se doit aussi de veiller à la bonne réception et à la conformité des commandes, afin de lui-même mettre les produits en rayon.

Puisqu’il a connaissance du rayonnage et des produits acquis lors des commandes, il peut être amené à effectuer un état des lieux des stocks qu’il transmettra à son chef de rayon, pour veiller au bon approvisionnement des linéaires.

Enfin, il est chargé de contrôler la conservation et l’état des produits mis en rayon, afin d’assurer un état de vente aux normes légales.

Où travaille-t-il ?

L’employé de commerce travaille dans toute sorte de structure commerçante :

  • du petit commerce de proximité à l’hypermarché
  • en passant par la boutique de prêt-à-porter

Étant polyvalent, il s’avère nécessaire à tout magasin, boutique ou commerce qui met directement en relation les clients avec les produits.

Dans ce métier, les emplois à temps partiels sont fréquents. Les horaires dépendent de la taille de l’établissement, ainsi que de son fonctionnement.

Si l’employé commercial travaille en équipe, des roulements sont établis, et il peut ainsi avoir un ou deux jours de repos en semaine.

Puisqu’il doit être présent pour l’ouverture et la fermeture du magasin, ses horaires sont élastiques. Il est également souvent amené à travailler le samedi et les jours fériés, et peut effectuer des heures supplémentaires en périodes de fête.

Quel est son salaire ?

Le salaire d’un employé commercial dépend de l’établissement pour lequel il travaille ainsi que de son ancienneté. Toutefois, le salaire moyen d’un débutant est généralement indexé sur le SMIC, soit 1 458 € par mois.

Avec quelques années d’expérience, l’employé commercial en grande surface peut devenir gestionnaire des stocks puis chef de rayon.

Des formations complémentaires permettent de glaner des postes de technicien commercial.

Quelle formation pour devenir employé de commerce ?

Pour devenir employé de commerce, plusieurs formations et diplômes sont possibles :

Où se former au métier d’employé de commerce avec le Groupe AFEC-Point F ?

Le Groupe AFEC-Point F propose des formations d’employé de commerce à Amiens, Arcachon, Bordeaux, Chartres, Cergy, Lille, Poissy et Montreuil. Pour plus d’information sur le contenu et les modalités, consultez notre formation d’employé(e) commercial(e).

Quelle formation pour devenir assistant(e) de vie ?

Quel est son rôle ?

L’assistant(e) de vie apporte une aide indispensable pour les personnes âgées et handicapées au quotidien. Il leur permet de continuer à vivre à leur domicile en prenant en charge plusieurs aspects de leur vie :

  • tâches ménagères
  • repas
  • aides administratives.

Cette aide précieuse pour les personnes dépendantes peut impliquer d’autres charges : selon le niveau de dépendance de la personne, l’auxiliaire de vie peut-être amené à l’assister dans certains de ses déplacements, ou l’aider à s’habiller.

Dans sa tâche, l’assistante de vie est directement en contact avec la personne au quotidien et est par conséquent la personne la plus à même de cerner les problèmes et difficultés qu’elle rencontre chaque jour.

Il a donc une mission préventive auprès du patient, et peut ainsi déployer l’aide la mieux adaptée à chaque cas.

L’assistant(e) de vie agit comme un support pratique et logistique pour ces personnes dépendantes, mais une grande partie de son travail consiste à fournir un soutien psychologique : les accompagner dans leurs sorties, converser et échanger, les distraire, les rassurer et parfois même les aider à soigner leur apparence.

L’objectif est de permettre aux personnes âgées et handicapées, autant que possible, d’avoir une vie sociale et relationnelle épanouie.

Où travaille-t-il ?

L’assistant(e) de vie, bien que souvent employé par un établissement public ou une association, officie directement au domicile des patients.

Ce format de travail implique une certaine itinérance, avec des horaires souvent irréguliers et segmentés, puisqu’il faut parfois être présent pour le lever et le coucher des patients.

Les assistant(e)s peuvent être amenés à travailler le week-end ou à aider plusieurs personnes dans la même journée, ainsi les déplacements sont très fréquents dans la profession.

Quel est son salaire ?

La rémunération d’un assistant de vie dépend de son expérience et de son employeur. Son salaire oscille entre le SMIC et 1.800 € par mois.

Quelle formation pour devenir auxiliaire de vie ?

Pour devenir auxiliaire de vie, plusieurs formations et diplômes sont possibles :

Où se former au métier d’assistant(e) de vie avec le Groupe Afec-Point F ?

Le Groupe Afec-Point F dispense cette formation dans ses centres d’Amiens, Arcachon, Bayonne, Bordeaux, Cergy, Champigny, Orléans, Blois, Poissy, Angoulême, Marseille, Lille, Reims et à La Rochelle pour plus d’informations sur son contenu et ses modalités, consultez nos formations professionnelles en sanitaire et social ou services à la personne.

Quelles formations pour travailler en maison de retraite ?

La maison de retraite est un lieu dédié aux personnes âgées (généralement du troisième âge) souffrant d’une dépendance sociale. Sa mission principale est de réunir tous les moyens permettant d’accompagner et de prendre en charge la personne âgée pour les soins, l’hygiène, les repas et l’animation. Afin de réaliser cette mission importante, divers corps de métiers conjuguent ensemble leurs efforts. Parmi eux, figurent les métiers d’auxiliaire ou d’assistante de vie, d’aide soignante et de cuisinier.

Quels sont les rôles de ces trois métiers ?

Dans une maison de retraite, l’auxiliaire ou l’assistante de vie apporte une aide indispensable pour les personnes âgées et handicapées au quotidien. Selon le niveau de dépendance de la personne, l’auxiliaire de vie peut-être amené à l’assister dans certains de ses déplacements, ou l’aider à s’habiller.

L’auxiliaire ou l’assistante de vie est directement en contact avec les résidents et est par conséquent la personne la plus à même de cerner les problèmes et difficultés qu’ils rencontrent chaque jour et travaille au sein d’une équipe.

Il a donc une mission préventive auprès du résident, et peut ainsi déployer l’aide la mieux adaptée à chaque cas. Pour en savoir plus sur le rôle du métier d’assistante de vie, cliquez ici.

L’aide soignante assure, auprès des résidents d’une maison de retraite, les premiers soins ainsi que les soins quotidiens d’hygiène et de confort comme :

  • l’installation et le transfert des résidents,
  • le suivi de leurs repas,
  • l’observation et l’évaluation de leur état de santé,
  • l’animation pour les résidents admis dans les centres de rééducation.

Le cuisinier en maison de retraite, est la personne chargée de préparer soigneusement les plats des résidents de la maison de retraite. Il peut aussi être chargé des approvisionnements, certifiant la qualité et la quantité des produits acquis. Pour en savoir plus sur le rôle du métier de cuisinier ou cuisinière en maison de retraite, cliquez ici

Quels sont leurs salaires respectifs ?

Le salaire d’un auxiliaire de vie en maison de retraite oscille entre le SMIC et 1.900 € brut par mois.

Quant à l’aide soignante, elle touche, en début de carrière, un salaire brut mensuel d’environ 1.352 € et de 1.929 € en fin de carrière.

Pour le cuisinier en maison de retraite, selon son niveau d’expérience professionnelle, son salaire varie entre le SMIC et 1.800 € brut par mois.

Quelles formations pour devenir auxiliaire de vie, aide soignante ou cuisinier en maison de retraite ?

Pour devenir assistante de vie, plusieurs formations et diplômes sont possibles :

  • TP Assistant(e) de Vie aux Familles

Des formations pour devenir aide-soignant sont-elles disponibles par la suite chez le Groupe Afec-Point f ?

Pour commencer une carrière d’aide-soignant, il faut passer un concours afin d’entrer dans une école spécialisée :

Pour devenir cuisinier en maison de retraite, plusieurs formations et diplômes sont possibles :

Où se former au métier d’assistante de vie, de cuisinier, en maison de retraite, ou se préparer au concours d’aide soignant, avec le Groupe Afec-Point F ?

Le Groupe Afec-Point F dispense ces trois différentes formations dans ses centres à Amiens, Arcachon, Bayonne, Bordeaux, Cergy, Champigny, Orléans, Blois, Poissy, Angoulême, Marseille, Lille, Reims et à La Rochelle. Pour plus d’informations sur son contenu et ses modalités, consultez nos formations professionnelles :

Des questions ?

Comment financer ma formation en tant que salarié(e) ?

Choisir sa formation

L’un des premiers réflexes que doit avoir le salarié en quête d’une nouvelle formation est le choix de sa future formation et son éligibilité en vue de son financement.

En effet, pour qu’une formation soit éligible, il faut obligatoirement qu’elle soit une formation qualifiante. Pour ce faire, vous avez la possibilité de le vérifier en vous rendant sur le moteur de recherche des formations éligibles ou sur le site de l’Afec/Point F.

 

Qui finance la formation du salarié ?

La première entité capable de financer votre projet de formation est l’entreprise dans laquelle vous êtes salarié. Il vous suffit d’adresser votre demande de formation à votre responsable hiérarchique direct ou à votre service formation. Lorsque votre demande de formation est validée par celui-ci, le coût de la formation est automatiquement  pris en charge par votre employeur. Toutefois, il est important de savoir que ce mode de financement vous est ouvert, si et seulement si vous aviez déjà enregistré plus d’un an de service au sein de la même entreprise.

Par ailleurs, il est tout aussi important de savoir que le financement de la formation d’un salarié reste le même quelque soit la nature de son présent contrat professionnel (Contrat à Durée Indéterminée ou Contrat à Durée Déterminée). Toutefois, on note des changements au niveau des dispositifs permettant d’accompagner financièrement les salariés désireux de suivre une nouvelle formation.

En clair, la durée de la formation que vous souhaitez effectuer impacte pour beaucoup :

Vous souhaitez suivre une formation de courte ou du soir, le compte personnel de formation (CPF) est adapté à votre besoin

Le CPF est attaché à la personne. Ainsi les heures de formation inscrites sur le compte demeurent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi de son bénéficiaire.

Le compte permet de capitaliser des heures de formation à raison de 24 heures par an jusqu’à 120 heures, puis de 12 heures jusqu’à la limite de 150 heures au total. Pour un temps partiel, les heures sont calculées à due proportion du temps de travail effectué.

Pour en savoir plus sur le CPF, cliquez ici.

Dans le cas où vous souhaitez suivre une formation de longue durée, le Congé Individuel de Formation (CIF) est le dispositif qui répond à votre besoin.

Le CIF est un congé de longue durée – jusqu’à 1 an à temps plein ou 1 200 heures à temps partiel – ouvert aux salariés en CDI et en CDD.

Le salarié continue d’être rémunéré pendant sa formation, à hauteur de 80-90 % de sa rémunération habituelle pour les CDI (dans la limite de 2 fois le SMIC) et de 80 % du salaire moyen des 4 derniers mois pour les CDD.

Le CIF permet de suivre la formation de son choix, sans obligation de cohérence avec son activité ou celle de son entreprise. C’est donc une solution adéquate pour opérer une reconversion professionnelle ou monter en grade.

 

Pour en savoir plus sur le CIF, cliquez ici.

 

Quelles sont les démarches à suivre en tant que salarié ?

Un salarié CDI ou CDD désireux d’entamer une nouvelle formation doit :

  • Premièrement en faire la demande à son employeur,
  • Deuxièmement, lorsque celui-ci donne son accord, contacter soit le FONGECIF, l’OPCA ou l’AGECIF pour leur faire part de son dossier,
  • Troisièmement, si l’organisme habilité accepte la demande, il prendra en charge partiellement ou entièrement le coût de la formation ainsi que la rémunération durant celle-ci.

 

Quelle formation suivre avec le Groupe Afec-Point F ?

Le Groupe Afec- Point F propose de nombreuses formations qualifiantes dans divers secteurs tels que l’hôtellerie, la restauration, la santé, le social, le service à la personne, le commerce, la vente, le tourisme, la comptabilité.

Ces formations sont dispensées dans plus de 16 villes de France dont Paris, Bordeaux, Marseille, Lyon, Tours, etc..
Vous pouvez directement candidater à une formation, ainsi qu’obtenir davantage d’informations ici.

Quelle formation pour devenir agent de voyage ?

Quel est son rôle ?

L’agent de voyage ou conseiller en séjour renseigne sur différentes destinations et propose dans une optique de vente des offres aux clients d’une agence de voyage. Il est l’organisateur des vacances idéales pour ses clients.

Il a pour but d’identifier les demandes et aspirations du client, et de trouver la formule et le lieu les plus adaptés à ses attentes. Il parcourt ainsi la liste des prestataires tenue à jour par son agence, et établi un devis pour les clients.

Il a aussi pour rôle d’assurer et de superviser le suivi technique et administratif du dossier de la vente à la facturation, jusqu’à l’après-vente également.

Ses missions impliquent aussi des dimensions relationnelles et commerciales : il doit fidéliser le client en assurant une bonne compréhension de ses envies et un suivi adapté, en face-à-face ou par téléphone.

Où travaille-t-il ?

La grande majorité des agents de voyage travaille en agence, qu’elles soient affiliées à un réseau ou indépendantes. Sa charge de travail évolue en fonction de la période de l’année et des saisons touristiques. L’activité est donc sujette à des irrégularités selon la demande.

Quel est son salaire ?

La rémunération du conseiller en voyage débutant est indexée sur le SMIC. Son salaire évolue en fonction de son ancienneté et, selon les agences, il peut recevoir des primes, sous forme de commissions, sur les ventes qu’il effectue.

En acquérant de l’expérience, l’agent de voyage peut espérer évoluer à plusieurs postes ; responsable d’agence, forfaitiste (concepteur de formules de voyage), ou encore producteur de voyage.

Quelle formation pour devenir agent de voyage ?

Pour devenir agent de voyage, plusieurs formations et diplômes sont possibles :

Où se former au métier d’agent de voyage avec le Groupe AFEC-Point F ?

Le Groupe AFEC-Point F propose une formation d’agent de voyage à La Rochelle. Pour plus d’informations sur le contenu et les modalités, consultez notre formation d’agent de voyage.

Quelle formation pour devenir agent de restauration ?

Quel est son rôle ?

L’agent de restauration travaille en cuisine. Il participe à la production de repas pour les clients, pensionnaires, résidents, patients (selon l’endroit où il travaille).

Il doit maîtriser toutes les techniques de production culinaire simples :

  • réaliser des hors-d’oeuvre, des desserts, des grillades,  remettre des plats en température,

  • distribuer les plats,

  • accueillir les clients.

Il peut parfois être amené à préparer des repas en fonction de l’établissement où il exerce.

Où travaille-t-il ?

L’agent de restauration peut évoluer dans tous les différents établissements hôteliers, cafétéria , self-service,  Restaurant d’entreprises ou de collectivités ; les maisons de retraite, les hôpitaux, les cliniques et même dans des établissements de restauration (fast-food) et universitaires/scolaires.

Selon l’endroit où il évolue, il peut être amené à travailler seul ou avec des coéquipiers.

Quel est son salaire ?

Le salaire mensuel brut d’un agent hôtelier en début de carrière est d’environ 1.640 € et de 2.030 € en fin de carrière.

Quelle formation pour devenir agent de restauration ?

Pour devenir agent de restauration, plusieurs formations et diplômes sont possibles :

Où se former au métier d’agent de restauration avec le Groupe AFEC-Point F ?

Le Groupe AFEC-Point F propose des formations d’agent de restauration à Amiens, Bordeaux, Poissy, Cergy Paris, Angoulême et Lille

Pour plus d’informations sur le contenu et les modalités, consultez notre formation d’agent de restauration, CAP Agent Polyvalent de Restauration, Certificat de Qualification Professionnelle Commis de Cuisine ou Agent de Restauration.

Quelle formation pour devenir agent dans les structures touristiques ?

Une structure touristique est une structure dont l’activité principale tourne autour du tourisme. Sa mission principale consiste à mettre en oeuvre tous les moyens (humains, logistiques) permettant d’accompagner les visiteurs tout au long de leur séjour touristique.

Afin de réaliser cette mission importante, divers corps de métiers conjuguent ensemble leurs efforts. Parmi eux, figurent les métiers de conseiller en séjours et voyages et d’agent d’accueil touristique.

Vous trouverez dans cet article des informations liées à cesdeux métiers exercés dans une structure touristique : leurs rôles, leurs salaires, ainsi que les différentes formations pour y accéder.

Quels sont les rôles de ces deux métiers ?

Le conseiller en séjours et voyages est la personne habilitée à :

  • Conseiller et vendre des prestations touristiques (y compris en anglais) en prenant en compte les besoins du client et les objectifs de l’entité,
  • Réserver les prestations demandées par les clients (visiteurs) en utilisant les moyens de réservation sur différents supports,
  • Assurer le suivi technique du dossier client, y compris l’après-vente, en mettant en oeuvre les procédures de l’entité.

 

Quant à l’agent d’accueil touristique est chargé :

  • Assister la clientèle dans la découverte de prestations touristiques et de loisirs.
  • Contribuer à l’organisation et à l’animation d’évènements festifs et culturels.

 

Ces deux métiers ont pour rôle principal un même dénominateur commun : satisfaire les besoins des visiteurs afin de rendre agréable leur séjour touristique.

Quels sont leurs salaires respectifs ?

Le conseiller en séjours et voyages, quant à lui, touche entre 1 666 euros et 2166 euros bruts par mois.

Pour l’agent d’accueil touristique, le salaire tourne autour du SMIC, c’est à dire entre 1254,28  euros et 1 380 euros bruts par mois.

Quelles formations pour devenir conseiller en séjours et voyages et agent d’accueil touristique ?

Pour devenir conseiller en séjours et voyages, plusieurs formations et diplômes sont possibles :

Pour devenir agent d’accueil touristique, plusieurs formations et diplômes sont possibles :

Où se former au métier de conseiller en séjours et voyages et d’agent d’accueil touristique avec le Groupe AFEC-Point F ?

Le Groupe AFEC-Point F dispense ces trois différentes formations dans ses centres à Blois et à La Rochelle. Pour plus d’informations sur son contenu et ses modalités, consultez :

Quelle formation suivre avec le Groupe Afec-Point F ?

 

Quelle formation pour devenir animateur en parc de loisirs ?

Quel est son rôle ?

L’animateur à une mission principale dans son métier, et ce quelque soit le groupe qu’il accompagne : permettre l’épanouissement du public au travers d’activités diverses. Pour ce faire il doit être à l’écoute des différents publics auxquels il peut être confronté, des groupes d’enfants, d’adolescents au groupes d’adultes. Il doit cerner les besoins pour adapter les ateliers et activités de manière adéquate.

L’animateur doit être attentif, créatif et compréhensif afin d’exercer au mieux et atteindre son objectif secondaire : créer une dynamique de groupe en permettant à chaque individualité de s’épanouir. Le contenu des excursions, sorties et animations dépendant de lui, il doit savoir improviser selon le contexte et l’environnement.

 

Où travaille-t-il ?

L’animateur peut être employé par différents prestataires d’activité de loisirs et de divertissements ; centres ou parcs de loisirs, associations, compagnies de voyages, etc..

Il est généralement rattaché à une équipe sous la direction d’un responsable d’animation, dans laquelle il est chargé d’un lieu ou d’un type d’activité spécifique. Si le métier compte beaucoup de saisonniers, notamment l’été, il est possible de travailler tout au long de l’année à condition d’être apte à se déplacer vers différents centres de vacances ou de loisirs selon les périodes.

Lorsqu’il exerce dans un centre de vacances, les horaires de l’animateur sont souvent élastiques. Il doit être constamment disponible pour répondre aux attentes et besoins des vacanciers. Cependant, le volume de travail ne peut excéder 10 heures par jour.

 

Quel est son salaire ?

Le salaire moyen d’un animateur débutant est indexé sur le SMIC (1458€ par mois). Toutefois cette base est modulée par le lieu où il exerce, ainsi que par son employeur.

Pour s’ouvrir à des perspectives d’évolution il est impératif d’être mobile. Un animateur de loisirs, fort d’une certaine expérience peut devenir responsable d’animation dans un centre à temps complet.

 

Quelle formation pour devenir animateur dans un parc de loisir ?

Le minimum requis pour exercer en tant qu’animateur en parc de loisirs est le BAPAAT : Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien.

Des formations complémentaires permettent d’approfondir les acquis et de favoriser l’embauche :

  • BPJEPS
  • DUT carrières sociales
  • DEUST métiers de l’animation
  • Licences pro métiers de l’animation sportive, culturelle, sociale, scientifique et technique

 

Où se former au métier d’animateur en parc de loisirs avec le Groupe Afec-Point F ?

Le Groupe Afec-Point F dispense une formation d’animateur à Blois. Pour plus d’informations sur le contenu et les modalités, consultez notre formation d’animateur en parc de loisirs.

Quelle formation pour devenir assistant de direction ?

Quel est son rôle ?

L’assistant(e) de direction joue le rôle d’assistant auprès des tâches quotidiennes d’un dirigeant, un responsable, un directeur d’entreprise, association ou organisme.

Il se présente comme la personne de confiance du responsable de l’organisme. Il gère en effet, tous les rendez-vous et emplois du temps de ce dernier. Il s’occupe également de ses courriers et organise ses réunions dont il fait généralement les comptes-rendus. C’est lui qui reçoit toutes les informations provenant des différents services de l’entreprise ou de  l’extérieur et qui se charge de les renvoyer aux services compétents.

Par ailleurs, il se charge de la préparation des dossiers de ses supérieurs, rassemble toutes les informations nécessaires à la bonne marche des dossiers administratifs et se charge de les transmettre aux personnes concernés.

Pour ce faire, elle doit faire preuve d’excellentes qualités relationnelles et d’organisation, d’esprit d’initiative et d’autonomie. Une aisance aussi bien orale qu’écrite, une bonne capacité d’observation, d’adaptation et de discrétion feront de lui un excellent assistant de direction.

 

Où travaille-t-il ?

L’assistant(e) de direction peut évoluer dans toutes les structures qu’elles soient sociales, culturelles, économiques.

Selon l’organisme qui l’emploie, il peut être amené à travailler seul, ainsi qu’avec un ou plusieurs collaborateurs.

 

Quel est son salaire ?

Le salaire mensuel brut d’un assistant de direction est compris entre 1 800 et 2 300 euros. Cela dépend du niveau de formation, du secteur d’activité, de la taille de l’entreprise et des différentes tâches confiées.

 

Quelle formation pour devenir assistant de direction ?

Différentes formations permettent d’accéder au métier d’assistant(e) de direction. Il est possible d’opter pour une formation :

Toutes ces formations permettent de se spécialiser selon les domaines d’intérêt. Cela peut être la gestion PME/PMI, le commerce, l’export, la comptabilité, la santé, etc..

 

Où se former au métier d’assistant de direction avec le Groupe Afec-Point F ?

Le Groupe Afec-Point F propose des formations d’assistant de direction à Lyon, Paris et Lille . Pour plus d’informations sur le contenu et les modalités, consultez notre formation d’assistant(e) de direction.